ArticlesCulinaireFood eco responsableMétier de photographe culinairePhotographe nomade

La photo culinaire, un visuel de qualité est authentique pour Noël

By 10 décembre 2018 No Comments

Noël approche à grand pas, vous n’avez toujours pas pensé à mettre des visuels sur vos réseaux pour mettre en valeur votre savoir-faire !

  • Vous ne savez peut-être pas comment vous y prendre, cela prend du temps.
  • Une photo au smartphone suffira.

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alpha 99

Ou la doucement, je vous arrête un instant.

J’ai toujours mis en pratique le “si on le veut, on le peut”.

Ce que vous venez de lire au-dessus est sûrement ce que vous étiez en train de vous dire.

Désolé de vous l’apprendre, mais ce soir des excuses, pour ne pas faire les choses.

 

Mais alors pourquoi, vous devez révéler vos créations en amont de cette période ?

 

L’art culinaire est une pratique très répandue de nos jours. Les clients aiment regarder, avant de pouvoir goûter.

Donner l’envie, susciter la gourmandise avant même de pouvoir la savourer.

 

Ne soyez pas étonné, vous comme moi, aimons savoir en regardant les photos d’une création culinaire, ce que l’on as à nous proposer.

 

Cas concret : Une photo d’une création culinaire dressée façon cantine des années 1990 (c’est du vécu.). Puis prit en photo sur l’instant dans une assiette lambda, sur un table pas terrible ainsi qu’une lumière qui frôle les souterrains de Paris.

Qu’en pensez vous ?

Personnellement, cela me donne des maux d’estomac et provoque une luxation de la rétine.

En définitif ce ne donne pas envie de manger.

 

Le client ne franchira pas le seuil de votre établissement ou ne fera pas appel à vous pour un quelconque projet culinaire.

 

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alpha 99

C’est si compliqué que ça la photo culinaire ?

 

Si l’on va par là, tout est compliqué, quand on ne sait pas comment s’y prendre. C’est pour toutes choses pareilles.

 

  • Prendre le temps de comprendre
  • Vouloir refléter l’image que vous véhiculez dans vos créations
  • Rechercher les bonnes techniques
  • Faire l’effort et prendre le temps de le faire

 

Des solutions, il y en a plein, elles sont propres à chacun d’entre nous.

 

Quelques conseils pour des photos culinaires gourmandes.

 

Je n’ai pas pour but de vous noyer sous les termes techniques ou vous imposer un équipement onéreux.

Il y a des professionnels pour cela.

 

Je pars du principe que vous avez.

  • Peu de temps
  • Un smartphone
  • Envie de mettre votre touche personnelle en les faisant vous-même

 

Cela est votre choix, il faut mettre la main à la pâte pour se rendre compte de ce que c’est. Je le conçois, je suis comme ça.

 

Le temps est quelque chose de primordial en photo culinaire.

  • Saisir l’instant au bon moment
  • Trouver le bon angle
  • Avoir une bonne lumière
  • Habiller la scène en amont
  • Une démarche photographique qui vous démarquera

 

Autant de choses à savoir comment appliquer

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alpha 99

Vous êtes prêt, on y va !

Nous allons évoquer le choix du boîtier.

Le smartphone

Le plus courant, c’est le smartphone, c’est vrai que maintenant, ils ont plutôt une qualité convenable pour du vite fait.

Malgré qu’ils soient très pratique. Ils sont très limités en réglage, et pour ce qui est du traitement de l’image, il ne vaut mieux pas y penser.

 

Attention, néanmoins, je ne dis pas qu’une photo prise au smartphone, ne sois pas bien composé.

Elle ne pourra pas vous servir pour la faire développer de bonne qualité pour visuels papiers.

Mais je pense, ceci n’est que mon propre avis point à la ligne le smartphone est à proscrire pour un usage sérieux. Toujours dans la Photographie Culinaire, bien entendu.

 

Les hybrides

 

Nous avons les hybrides. Ah non, plutôt, bien, en engageant, c’est un boîtier qui se trouve entre le compact et le reflex.

C’est un bon compromis pour faire des visuels pour vos réseaux pour un usage plus sérieux que le smartphone.

  • Léger
  • Objectif interchangeable
  • Une meilleure qualité d’image que le compact ou le smartphone
  • Peu encombrant
  • Peu onéreux selon la gamme choisi
  • Facile d’utilisation (si on prend le temps de lire le manuel et de comprendre les bases de la photographie)

 

Le bridge

 

Passons au bridge (pont en anglais). Il se situe entre le compact et l‘hybride, je dirais. C’est le petit frère du reflex.

  • Apparence d’un reflex, mais cela n’en n’est pas
  • Davantage de réglage
  • Ne peut changer d’objectif
  • Plusieurs modes de prise de vue
  • Plus encombrants qu’un hybride
  • Un peu, plus lourd (cela ne pèse pas non plus le poids d’un parpaing)

 

Il s’adresse plutôt à des personnes qui connaissent en photographie. Ou pour celui qui souhaite s’entraîner point à la ligne pour ma part, j’ai commencé la photographie avec un bridge.

 

Le reflex.

Et finissons par le must du must pour ma part. Mais attention, il ne faut pas se jeter sur le premier venu.

Je parle donc du reflex.

Le reflex est souvent comparé à une cabine de pilotage.

Temps de bouton, temps de réglage point à la ligne auparavant destiné aux professionnels. Ceci dit les amateurs passionnés, en font également partie.

 

  • Des boîtiers à l’entrée de gamme permettent de ne pas se ruiner.
  • Capteur plus grand
  • Objectifs interchangeables
  • Plus de liberté sur les commandes
  • Plus encombrant
  • Plus coûteux que ses petits frères (le bridge, le compact, l’hybride quoi que maintenant les hybrides sont bien monter en gamme)

Ce genre d’investissement ne se prend pas la légère.

Avant de vous lancer dans un achat potentiel.

  • Cibler vos besoins.

Et faites vos recherches sur ce qu’il vous intéresse. Les boîtiers les plus chers ne sont pas nécessairement ceux qui seront les mieux.

 

Pour la petite histoire, quand j’ai choisi le boîtier que j’ai aujourd’hui. J’ai dû mettre plus de 6 mois, a trouvé celui qui me correspondait. Mais je vous en parlerai dans un autre article.

 

Avant d’aller plus loin !

 

J’espère ne pas vous avoir assommé avec cette partie technique du matériel. Mais ce n’est pas fini pour vous.

 

Il y a encore le choix de l’objectif pour les boîtiers avec objectif interchangeable.

Mais avant de s’aventurer sur ce sujet.

Commencer par définir vos besoins en terme de boîtier ?

 

  • Cibler correctement ( sur l’internet, il regarde les informations, articles, vidéos à ce sujet, fiche technique, Test……)

 

Je reviendrai sur les bases techniques de la photographie dans un autre article.

 

Démarche photographique

Aujourd’hui ce que j’ai envie de vous parler, c’est plus de la démarche photographique point à la ligne la photo culinaire est un art.

Une séance de Photographie Culinaire ne s’improvise pas.

À ce que l’on peut penser, une préparation même minime est nécessaire.

Des questions à se poser en amont tel que :

  • Pourquoi photographier cet aliment ?
  • Dans quel décor ?
  • Quel sens donner à ma photo ?
  • Quel Message je veux délivrer ?

Et bien d’autres encore.

 

Ce moment est important, et à ne pas prendre à la légère afin de réveiller chez vous et chez la personne qui va regarder la photo, une sensation, un souvenir, de la passion.

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alpha 99

Comment procédez-vous ?

 

Je vais énumérer les grand trait principaux.

 

  • Préparer la scène
  • Fonds de la photo ( Papiers raisin, feuilles de papier couleur, tissus, nappes, torchons, serviettes, ardoises, planches en bois, contreplaqué……)
  • Comprendre le sujet
  • Transmettre le goût, l’odeur, la texture à travers la photo.
  • Des questions à se poser
  1. Quel est alors le meilleur angle ?
  2. Qu’est-ce qui mérite vraiment d’être mis en valeur dans cette scène ?
  3. Dans quel contexte imaginez-vous manger le sujet ?
  4. Comment invoquer des souvenirs ?

 

Et oui cela demande une grande réflexion.

Un photographe professionnel, et parfois subordonnée par un styliste culinaire, ou le fait lui-même.

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alphe 99

Choisir le meilleur moment

 

Par exemple pour une glace, préparer la scène et faites vos réglages avant de sortir la glace.

Ne pas trop tendre lors du shooting, il faut faire vite, car la glace risque de fondre.

 

Choisir une bonne lumière

Pour ma part, je travaille en lumière naturelle, il faut jouer avec le soleil.

Le mieux et qui ne soit pas trop présent pour obtenir une lumière douce et éviter les ombres prononcées.

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage, sony alpha 99

Soyez créatif !

photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage

prise au smartphone

Du stylisme s’impose. Le Stylisme au naturel pour montrer le meilleur de votre sujet.

 

Il ne suffit pas de photographier. Il faut donner une âme à vos créations.

 

  • Essayer plusieurs angles de vue
  • De près ou de loin
  • Penser à de la décoration autour du sujet
  • Appliquez-vous lors du dressage de vos créations.
  • Ajouter des ingrédients de la composition du sujet autour de celui-ci
  • Ne tombez pas dans le cliché.
  • Fait vivre vos créations
  • Il suffit d’une chose pour changer une photo.
  • Associer les bonnes couleurs
  • Ne tombez pas dans l’excès. (photo trop chargée)
photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage

Prise au smarphone


photo culinaire, aimie photo, noël, photographe culinaire, pays basque, shooting, backstage

prise au smarphone

Si vous en êtes encore là bravo ! vous pouvez être fier de vous car cet article est long.

 

Par conséquent, je vais m’arrêter là.

J’ai tellement d’autres choses approfondir à ce sujet pour vous le partager. Je le ferai un autre article.

 

Ne soyez pas découragé. Si vous ne vous sentez vraiment pas capable ou même si le temps vous est imparti que cette face de la photo ne vous intéresse pas.

 

Le mieux c’est de déléguer et fait appel un photographe culinaire professionnel.

 

Ceci sera bénéfique pour vous.

 

Cet investissement sera une bonne chose pour votre réputation, vos valeurs, votre message.

 

Il suffit de déterminer ce que vous voulez d’actes m’en transmettre pour que le photographe l’exprime en images.

 

Digérer bientôt cela. On se retrouve dans un prochain article.

 

Pas si vite !

 

J’allais oublier de vous posez cette question.

La Photographie Culinaire, a-t-elle une grande importance dans votre communication visuelle ?

 

Répondez dans le commentaire sur le site.

 

Aimie.

La newletter arrive bientôt, inscrivez vous dès maintenant pour recevoir en amont toute les exclus, les news, les opportunités
Aimie

Author Aimie

More posts by Aimie

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.